Archives de catégorie : faire classe

Carnets d’étudiants en TD de littérature jeunesse

Cette année, j’ai organisé un TD autour de la littérature de jeunesse sous la forme d’un atelier de lecture et d’écriture pour les étudiants. Je retiens ici pour le plaisir quelques pages de carnets d’étudiantes presque toutes « erasmus ». Je ne veux pas trop commenter leur travail que je prends presque au hasard dans leurs carnets assez fournis.

Elles ont particulièrement apprécié ce travail assez simple que je leur ai proposé chaque séance en trois temps :

– lire quelques albums en prenant des notes et des dessins dans leur carnet ;

– écrire-dessiner dans leur carnet à partir d’une ou de plusieurs consignes construites ensemble ;

– noter ensemble quelques « leçons » de cette exploration en lecture-écriture d’albums : j’écrivais au tableau (en le couvrant comme une double page d’album) le bilan de notre séance et en me donnant à moi-même la contrainte de cette page à remplir lors de chaque séance…

Les carnets, par ailleurs, ont parfois donné l’occasion d’écrire plus longuement ou de dessiner plus amplement…

Je pense que ces étudiantes seront plus tard attentives aux lectures-écritures avec les albums dans des situations professionnelles diverses. Elles ont accumulé un petit bagage de références en les ayant récitées par la main… et ont continué les oeuvres qui les touchaient.

Un grand merci à celles qui ont accepté de prêter leur carnet et de laisser sur cet autre carnet quelques-unes de leurs pages.

A partir d’une illustration de Kitty Crowter (Annie du Lac, Pastel, l’école des loisirs, 2009), l’étudiante a illustré un conte de son invention, « La Maison du mystère »:
Paul était très curieux de savoir qui habitait cette maison. Il frappa à la porte, attendit, attendit, attendit.
Quand soudain, quelqu’un ouvrit la porte… Carnet d’Angèle Garcia.
A partir des illustrations de Gabrielle Vincent, « Ernest et Célestine ont des poux », l’étudiante reproduit la composition centrée autour de Célestine et n’oublie pas le dessin de Célestine sur le mur au-dessus de la commode; elle fait très attention à rendre la douceur légère de la relation dessinée… Carnet de Sandra Santamaria Sanudo.
Reprenant une scène extraite de « Okilélé » de Claude Ponti, l’étudiante propose une page où les mots et les formes se métamorphosent sous les yeux des personnages « incroyabilicieux » de Ponti… Carnet de Eva-Maria Göbel.
L’étudiante propose ici les p. 8-9 d’un album personnel racontant l’histoire d’un enfant et de son chien. L’espace de la double page est entièrement rendu à la nuit qui offre la matière d’un monde à la surface duquel la ville et la campagne sont parcourus par le lecteur qui perd ses repères. La lumière vient du papier comme l’histoire vient du dessin… Carnet de Lee Goeun.
Cette page montre un exemple du travail d’analyse poétique de l’album par le travail graphique : ici, l’étudiante cherche à montrer le travail chez Louis Joos autour du point de couleur, ou détail signifiant, qui peut construire un véritable fil rouge dans et par la lecture de l’album. Carnet de Gesa Marie Schilbach

 

A partir de l’album de Géraldine Kosiak (« J’ai peur »), l’étudiante a créé un petit livret sur les peurs de sa mère et de son père. Carnet de Gesa Marie Schilbach
L’étudiante a illustré l’intégralité d’un texte de Serge Ritman (« Non mais! ») paru chez Tarabuste. Elle a tenté de se situer dans le dessin de Brunhoff mais a apporté une palette colorée très originale. Carnet de Gesa Maria Schilbach.