Archives par mot-clé : cartographie

François Place : archéologie et cartographie dans et par le racontage

Arrivé depuis peu, et tout à fait ignorant des langues de l’Orient, Marco Polo ne pouvait s’exprimer autrement qu’en sortant des objets de ses valises : tambours, poissons salés, colliers de dents de phacochères, et les montrant par des gestes, des sauts, des cris d’émerveillement ou d’horreur, ou bien en imitant l’aboiement du chacal et le hululement du hibou.

[…] Mais ce qui rendait précieux à Kublai chaque fait ou nouvelle rapporté par son informateur muet, c’était l’espace qui restait autour, un vide que ne remplissaient pas des paroles. Les descriptions des villes visitées par Marco Polo avaient cette qualité : qu’on pouvait s’y promener par la pensée, s’y perdre, s’y arrêter pour prendre le frais, ou s’en échapper en courant.

Italo Calvino (1974 : 49-50)

 

Continuer la lecture de François Place : archéologie et cartographie dans et par le racontage

La vie cartographiée pour des aventures légendaires

Sarah Fanelli, Les Cartes de ma vie, Seuil, 1995 (adaptation française de My Map Book). Le livre cartonné offre « une grande carte surprise » avec en verso une grande page blanche pour dessiner « ma carte ».

Cet album découpe met la vie en cartes: après le trésor, suivent la chambre, la famille, la journée, le ventre, les couleurs, le quartier, le coeur, le chien, la rue, le visage et le bord de mer. Les illustrations et le texte prennent donc la forme de cartes, c’est-à-dire d’une liste à chaque fois dispersée sur la double page en offrant au lecteur à chaque fois un coin de la carte pur intervenir  (« mes trésors »; « mes jouets préférés »; « moi »; « mes jeux préférés » dans « la cour de récré » ; « ma nourriture préférée »; etc.).

Il faut, pour saisir la spécificité de cette cartographie, observer le frontispice de l’ouvrage avec ce gribouillage qui tient dans son fil le titre et l’auteur du livre ; fil qui est tiré d’une carte. Le principe cartographique est ici brillamment illustré et ne peut être réduit à une imitation des dessins enfantins car il vient en droite ligne de l’expérience cartographique immémoriale où l’espace de la représentation fait toute sa place aux légendes – ce qu’il faut lire…

Cet ouvrage organise donc une liste des mondes qui font la vie dans une boucle suggestive qui des « trésors » au « bord de mer » la tient sur le fil de l’aventure. Celle d’écrire-dessiner sa vie: non pour la représenter mais pour l’inventer, la légender et donc la rendre légendaire… On ne peut lire ce livre sans écrire ses propres cartes et donc participer au grand chantier cartographique qu’on ne peut confier seulement à Google Maps!

On pourrait ajouter cet album à la liste qui suit et que j’emprunte à ce très bel ouvrage de Beau RIFFENBURGH chez National Geographic en 2011.

  • Une carte de l’expédition de Lewis et Clark, représentant leur traversée historique de l’Amérique du Nord au tout début du XIXe siècle ;
  • Les itinéraires d’Henry Morton Stanley et de l’expédition de secours à Emin Pacha, dernière expédition privée d’ampleur menée sur le sol africain ;
  • Une image de Nazareth issue du satellite Landsat ;
  • Une carte axonométrique de Los Angeles en 1909 ;
  • Un extrait de l’Atlas catalan d’Abraham Cresques, magnifique document sur parchemin, à la fois carte nautique et représentation imagée du globe ;
  • La Table de Peutinger gravée en 1753 par Salomon Kleiner sur laquelle sont localisées les routes et principales villes de l’Empire romain ;
  • Une carte détaillée de la Loire extraite de la Carte de France commandée par Louis XV à Cassini ;
  • Une carte de la Chine et de l’Extrême-Orient extraite du Theatrum Orbis Terrarum d’Abraham Ortelius.

Voir sur la notion de cartographie en littérature : « Archéologie et cartographie au cœur de l’expérience littéraire » dans Serge Martin (dir), Ici et ailleurs avec François Place, coll. « Résonance générale >> essais pour la poétique », Mont-de-Laval, L’Atelier du grand tétras, 2012, p. 19-58.

Un livre en anglais : Peter Turchi, Maps of the Imagination: The Writer as Cartographer, Trinity University Press, 2004.

Un colloque sur ces questions à signaler: