Carnet de Lee Goeun

L’étudiante propose ici les p. 8-9 d’un album personnel racontant l’histoire d’un enfant et de son chien. L’espace de la double page est entièrement rendu à la nuit qui offre la matière d’un monde à la surface duquel la ville et la campagne sont parcourus par le lecteur qui perd ses repères. La lumière vient du papier comme l’histoire vient du dessin…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.