Les artistes juifs de l’avant-garde russe et le livre pour enfants : 1890-1945

JPG - 25.1 koJPG - 27.5 koExposition conçue, réalisée et présentée par Ida PapiernikArtistes Juifs avant-garde russe livres enfants affiche

 

Derniers jours de l’exposition… Je reprends ci-dessous le texte de présentation sur le site du centre MEDEM (52 rue René Boulanger 75010 Paris 01 42 02 17 08 centre-medem.org ) :

Si ces artistes juifs sont célèbres pour leurs tableaux, leurs sculptures leurs poèmes, ce que l’on sait moins, c’est qu’ils ont participé à la révolution des idées, et à l’éducation des masses populaires à travers le livre pour enfants. Cette révolution fut tant littéraire que picturale. En toute bonne foi, ils ont œuvré aux côtés des révolutionnaires bolcheviques dans la jeune Union Soviétique, ayant été reconnus comme citoyens à part entière, à égalité avec l’ensemble des peuples de l’Union. Ils ont participé à la grande œuvre d’éducation des futurs citoyens à l’aide d’outils nouveaux : l’image depropagande et le livre.

Et ils ont ressenti le besoin de faire fructifier leur double culture : russe et yiddish.

Que reste-t-il de cette époque glorieuse de l’histoire de l’art ? Des poèmes encore appris dans les écoles, des rééditions de livres pour enfants, y compris en français. Des expositions comme celle-ci, aux Etats-Unis, en Europe, et même au Japon.

A écouter sur le site de Judaïque FM une interview d’Ida Papiernik en date du 23 décembre 2014 à 9H15

MP3 - 14.1 Mo

L’exposition est référencée désormais sur le site la BNF

http://lajoieparleslivres.bnf.fr/clientBookline/service/reference.asp ?instance=JOIE&DOCID=ACTUALITE_5308&DOCBASE=SIM_ACTUALITE&PORTAL_ID=bookline_view.xml

Et voici également un article paru dans le blog de Véronique Chemla

http://www.veroniquechemla.info/2015/02/les-artistes-juifs-de-lavant-garde.html

Le MAHJ, il y a quelques années, a présenté leur œuvre en yiddish. Le Centre Medem, quant à lui, à l’ambition d’en faire découvrir son aspect “universel” russophone. L’ ” idylle ” entre artistes et pouvoir n’aura qu’un temps. Nombreux, seront les artistes qui payeront leur liberté de leur vie. La ” Nuit des poètes assassinés ” (l’un des tableaux phares de l’exposition suivante du Centre Medem sur le CAJ – Comité Antifasciste Juif) verra l’aboutissement d’un long processus meurtrier de mise au pas.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.