Archives de catégorie : 0. Actualités

Soutenance de thèse : Tomi Ungerer

Sun Nyeo KIM soutiendra sa thèse de doctorat à l’Université Sorbonne nouvelle Paris 3 le 5 octobre 2017 à 14h à la Maison de la recherche  (4, rue des Irlandais, Paris 5e).

TOMI UNGERER : L’ŒIL ET L’ŒUVRE

Poétique des albums d’un raconteur double

Thèse dirigée par Serge MARTIN

Nombre de pages de la thèse : 392 pages + le cahier des illustrations (52 pages)

Membres du Jury :

Madame Laure HIMY-PIERI, Maître de conférence habilitée à diriger des recherches, Université Caen Normandie

Monsieur Olivier LUMBROSO, Professeur, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Monsieur Serge MARTIN, Professeur, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Madame Nathalie PRINCE, Professeur, Université du Maine

Madame Thérèse WILLER, Docteur et Conservatrice du patrimoine, directrice du musée Tomi Ungerer

Malika Ferdjoukh à la Maison de la recherche de la Sorbonne nouvelle le 16 novembre

Dans le cadre de la journée d’études « Expériences d’écoute » (experiences-decoute-affichette), Serge Martin recevra Malika Ferdjoukh à la Maison de la recherche, 4, rue des Irlandais le 16 novembre à 11H.

Malika Ferdjoukh

http://loiseaulire.hautetfort.com/archive/2011/04/12/rencontre-avec-malika-ferdjoukh.html
http://loiseaulire.hautetfort.com/archive/2011/04/12/rencontre-avec-malika-ferdjoukh.html

Malika Ferdjoukh est née en 1957 à Bougie en Algérie. Ce qui explique le « h » final à son nom (quand on l’oublie, elle a horreur de ça !), et sa collection de chandelles. Elle vit à Paris depuis sa petite enfance.

Elle a séché quelques films à la Cinémathèque pour suivre des cours à la Sorbonne. On peut dire qu’elle est incollable sur le cinéma américain, ses dialogues fameux et ses distributions pléthoriques, du western au polar noir, mais son genre adoré.

 

Ses titres disponibles à l’école des loisirs : http://www.ecoledesloisirs.fr/auteur/malika-ferdjoukh

chez Gallimard : http://www.gallimard-jeunesse.fr/Auteur/Malika-Ferdjoukh

Je conseille de lire ce très long article autour de ses premiers livres jusqu’aux Quatre soeurs (2003) repris en BD (2010) : https://strenae.revues.org/977

https://mesexperiencesautourdeslivres.wordpress.com/2014/09/17/quatre-soeurs-enid-tome-1-malika-ferdjoukh-cati-baur/
https://mesexperiencesautourdeslivres.wordpress.com/2014/09/17/quatre-soeurs-enid-tome-1-malika-ferdjoukh-cati-baur/

 

Nathalie Parain (1897-1958)

Un très bon billet sur l’oeuvre magistrale de Nathalie Parrain ici : https://fslavesbdl.hypotheses.org/757

Voir aussi l’EXPOSITION DU 13 AVRIL AU 30 JUIN 2016

Bibliothèque  17 RUE SORBIER
75020 PARISx274_dc47-jeux-en-images

Une exposition en partenariat avec les éditions MeMo et le fonds patrimonial Heure Joyeuse.

A l’occasion de ses 80 ans, la bibliothèque Sorbier souhaite rendre hommage à Nathalie Parain (1897-1958), grande illustratrice jeunesse de la première moitié du XXe siècle. Natalia Tchelpanova fait ses classes aux Ateliers d’Etat de Moscou, et, avec d’autres artistes, s’occupe d’affiches, d’éducation et de livres pour la jeunesse. Elle s’installe en France après son mariage avec le philosophe français Brice Parain. Nathalie Parain rencontre alors Paul Faucher, qui mûrit un projet de collection de livres pour enfant aux éditions Flammarion. Pour Paul Faucher, l’image devait devenir un langage à part entière, et le jeu était un élément essentiel au bon développement de l’enfant. En 1931, Nathalie Parain publie ses premiers albums dans la collection du Père Castor qui encouragent les plus jeunes à une démarche créatrice par le jeu, le pliage, le découpage et le collage. Ses influences de la mouvance constructiviste sont bien présentes dans ses illustrations. Elle marque définitivement de sa modernité l’édition jeunesse, par la composition de ses pages, l’utilisation des aplats de couleur ou encore ses formes simplifiées, issues de la géométrie.

 

La chanson dans la littérature d’enfance et de jeunesse (appel à communication)

Appel à contribution

La chanson dans la littérature d’enfance et de jeunesse

Arras, 13-14 octobre 2016

Université d’Artois, Textes et Cultures, Centre Robinson

Si la chanson n’est pas spécifiquement adressée aux enfants, elle reste un mode d’expression qui accompagne l’enfance à travers les berceuses, les comptines, les formulettes et tout un répertoire où se mêlent folklore, tradition et œuvres plus contemporaines. Elle participe, comme le rappelle Anne H. Bustarret, du développement de l’enfant en sollicitant sa voix mais aussi son corps. Inscrite dans la culture de l’enfance, elle relève de l’oralité et précède en cela l’accès à la littérature, sans pour autant en être exclue.

Or c’est précisément à partir de la littérature adressée à l’enfance et à la jeunesse que nous souhaiterions interroger la chanson en étudiant les manières dont le champ de l’écrit, du livre, à travers les romans, le théâtre, ou encore au sein de l’album se saisit de la chanson, sous ses formes variées.

Comment et sous quelles formes la chanson vient-elle s’inscrire dans les créations littéraires pour la jeunesse ? Quelles fonctions assigner à sa présence ?

Si elle fonctionne comme une des formes possibles de l’intertextualité dont il serait intéressant d’étudier la particularité, elle peut aussi participer d’une tension singulière entre oral et écrit, se faire surgissement de voix, modifiant tout à la fois le rythme et le sens du récit dont elle constitue parfois une clé d’interprétation, ouvrant d’autres espaces au sein même de l’économie narrative, suggérant d’autres relations possibles au langage, invitant parfois à des modalités de lectures transmédiatiques.

Les contributions pourront donc interroger la nature même des chansons présentes dans des œuvres singulières, en tant que création ou reprise, et leurs modalités d’inscription dans le récit, à partir de perspectives historiques, poétiques, esthétiques, ou encore axiologiques. La présence de chansons dans la littérature pour enfants peut aussi être abordée du côté des expériences de la lecture, dans une relation où se rejouent sans cesse les tensions entre les formes de l’oralité et celles de l’écrit.

Quelques orientations bibliographiques :

La Revue des livres pour enfants, n ° 236, septembre 2007, « La Chanson ».

– Dossier « Littérature pour la jeunesse et musique » dans la revue Plumes d’aile et mauvaises graines, mai 2015.

– Anne H. Bustarret, « La chanson dans le développement général de l’enfant », La Revue des livres pour enfants, n ° 236, septembre 2007, p. 95-102.

– Anne H. Bustarret, Pleins feux sur la chanson jeune public, Didier jeunesse, 2010.

– Jean Perrot, « La musique comme révélateur », La Revue des livres pour enfants, n °167, février 1996, p. 87-96.

– Michel Manson, « Les chansons pour enfants deviennent des livres : du folklore à l’album de comptines », in Sylvie Rayna, Chloé Séguret, Céline Touchard (dir.), Lire en chantant des albums de comptines, éditions Erès, 2015.

– Isabelle Nières-Chevrel, Jean Perrot (dir.), Dictionnaire du livre de jeunesse, Cercle de la librairie, 2013.

  • « Chansons pour enfants », Bernard Cousin
  • « Comptines et formulettes », Isabelle Nières-Chevrel.

– Jean Perrot (dir), Musique du texte et de l’image, Institut Perrault/CNDP, 1996.

– L’institut Perrault a organisé dans le cadre de l’université d’automne deux journées « Littérature et musique », octobre 2011. On peut trouver une bibliographie sur le site, ainsi que le programme, l’argumentaire et un compte-rendu.

http://www.institutperrault.org/sites/www.institutperrault.org/files/bibliographie_ldj_et_musique.pdf

Sur la chanson en général et en lien avec la littérature:

– Stéphane Audeguy et Philippe Forest (dir.), La Nouvelle Revue française, n° 601, Variétés : littérature et chanson, juin 2012.

– Gilles Bonnet (dir.), La chanson populittéraire, Editions Kimé, 2013

– Bruno Blankeman, Sabine Loucif (dir.), Fixxion, Chanson/fiction, dossier n ° 5, 2012,.

– Brigitte Buffart-Moret, photographies et interviews de Jean Cléder, « Comme une boule de cristal… ». Maurice Carême, entre poésie savante et chanson populaire, Arras, Presses Universitaires d’Artois, 2012

– Brigitte Buffart-Moret, Poésie, Musique et chanson, Artois Presses Université, 2009.

Date limite de soumission des propositions : 15 mars 2016

Retour sur les propositions : 31 mars 2016

Organisatrices :

Florence Gaiotti

Eléonore Hamaide-Jager

Comité scientifique :

Anne Besson, Université d’Artois

Brigitte Buffart-Moret, Université d’Artois

Davis Chaillou, Espe Lnf, Université d’Artois

Florence Fabre, Espe Lnf, Université d’Artois

Florence Gaiotti, Espe Lnf, Université d’Artois

Eléonore Hamaide-Jager, Espe Lnf, Université d’Artois

Mathilde Lévêque, Université Paris Nord.

Proposition à envoyer à :

Eléonore Hamaide-Jager : ehamaide@hotmail.fr

Florence Gaiotti : fgaiotti@yahoo.com

 

 

Journée d’étude consacrée à la maison d’édition MeMo : le 11 février 2016

NB : avant cette annonce, je voudrais signaler la « Comète 11 : Avec les classiques étrangers pour tous (éditions MEMO) – Les poèmes font la voix dans la voix » dans Poétique de la voix Le racontage de la maternelle à l’université (p. 255-257): http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=45611

Du désir de livre à l’atelier MeMo Journée d’étude consacrée à la maison d’édition MeMo le jeudi 11 février 2016 de 9 heures à 17 heures Maison des Sciences de l’Homme (MSH) Amphithéâtre 219 – 4, rue Ledru. Clermont-Ferrand (Puy de Dôme) Arrêt de tram : Universités. Journée organisée par le Master Création éditoriale des littératures générales et de jeunesse (CELGJ). Coorganisatrices Viviane Alary et Nelly Chabrol Gagne

AVANT PROPOS

Après avoir acquis les fonds éditoriaux Ipomée (Nicole Maymat),                                               Le Sourire qui mord et Être (Christian Bruel), le Master Création éditoriale des littératures générales et de jeunesse (CELGJ) n’a pas hésité à demander à Christine Morault (le Mo) et Yves Mestrallet (le Me) de nous confier leurs livres, édités sous le label nantais MeMo. Ainsi, pas à pas, et en liens très étroits avec la Bibliothèque de Clermont-Université (BCU), nous construisons une nouvelle bibliothèque, au pied des volcans d’Auvergne, où des livres avec des images, des couleurs, des histoires d’ici et d’ailleurs, d’hier, d’aujourd’hui servent la bibliodiversité de la création dans ce qu’elle a de plus exigeant. Les plaisirs que tous ces livres, soigneusement traités, conservés, valorisés, nous donnent sont de plusieurs ordres selon que l’on est enfant, membre de la communauté des livres, médiateur-trice, enseignant-e, chercheur-e, les deux, mais chaque fois les livres d’images nous invitent à des promenades que nous ne ferons nulle part ailleurs.

Lisons-les, observons-les, touchons-les, respirons-les : ils ne demandent qu’à nous accompagner dans notre quotidien, pour notre plus grand bonheur.

Que signifie être éditeur-trice chez MeMo ? Tant et tant. Quelques réponses vous                  seront apportées tout au long de cette journée d’étude, soigneusement préparée par             nos partenaires et nos étudiantes.

Ainsi, nous inaugurons un nouveau cycle de quatre journées d’étude,                                                    dédié à la création éditoriale. L’exposition Les éditions MeMo en 23 images,                              à la BCU,  (site de Gergovia) complète le dispositif 2016. Nous espérons que                      vous trouverez  matière à réflexions et à émotions.

Nous vous donnerons rendez-vous à nouveau, début 2017,                                                   pour rencontrer d’autres images, dessinées en bandes, mais chut ! le secret                             ne sera levé que plus tard.

Viviane Alary & Nelly Chabrol Gagne

Enseignantes-chercheures à l’Université Blaise-Pascal, Co-Responsables au CELIS 

de l’axe de recherche « Littératures graphiques – Arts visuels – Littératures de jeunesse »

 

PROGRAMME DE LA JOURNEE

Matin . 9 heures : introductions par Mathias Bernard (Président de l’Université Blaise Pascal), Bénédicte Mathios (Doyenne de l’UFR de LLSH), Saulo Neiva (Directeur du CELIS), Fabrice Boyer (Directeur de la BCU) et Nelly Chabrol Gagne (Co-responsable pédagogique du           Master CELGJ).

. de 9 heures 30 à 10 heures 20 : Le bel âge : 20 ans d’édition d’albums pour enfants aux éditions MeMo  par Cécile Boulaire, Maîtresse de conférence HDR, Université François-Rabelais, Tours.(puis échanges avec l’auditoire et pause café/ thé /boissons fraîches)

. de 10 heures 45 à 11 heures 35 : Les mues du serpent Norato ou les relectures de Bopp par MeMo par Saulo Neiva, Professeur des Universités, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand et directeur du CELIS (puis échanges avec l’auditoire)

. 11 heures 45 à 12 heures 35 : MeMo dans les collections de la Bibliothèque Universitaire de Clermont-Ferrand par Hélène Veilhan, Conservatrice (Bibliothèque Clermont Université) (puis échanges avec l’auditoire)

Après-midi de 14 heures à 17 heures : table ronde animée par Françoise Gouyou-Beauchamps, journaliste, avec Christine Morault et trois de ses artistes-illustratrices : Anne Bertier, Malika Doray et Clémence Gandillot.(puis échanges avec l’auditoire)

. de 17 heures à 17 heures 15 : clôture de la journée par Viviane Alary et Nelly Chabrol Gagne 

Exposition

MeMo en 23 images

23 reproductions réalisées par la maison d’édition et représentatives de son travail et de son histoire à la Bibliothèque de Gergovia (UFR Lettres Langues et Sciences Humaines). Du lundi au vendredi, du 10 février au 29 avril 2016, de 8 heured 30 à 17 heures 30.

Le fonds MeMo a été acquis en 2013                                                                                            par le master de Création éditoriale des littératures générales et de jeunesse (CELGJ)               et il est conservé à la Bibliothèque Clermont Université (BCU). Il est constitué de la  quasi totalité de la production éditoriale de la maison d’édition et est enrichi régulièrement par l’acquisition des nouveaux titres publiés par MeMo.

Le catalogue du fonds MeMo est disponible sur le site internet de la BCU : http://catalogue.clermont-universite.fr

Après les fonds Ipomée et Bruel,                                                                                              MeMo est le troisième fonds éditorial pour la jeunesse à rejoindre                                               les collections spécialisées de la Bibliothèque Universitaire de Lettres. Les ouvrages sont disponibles en consultation sur place à la Bibliothèque

Contact Master CEGJ :

Nelly Chabrol Gagne, responsable pédagogique

06 31 09 52 85 / nelly.chabrol-gagne@orange.fr

 

 

Cahiers Robinson n° 38 : Civiliser la jeunesse

couv_robinson n°38Cahiers Robinson n°38, deuxième semestre 2015

Civiliser la jeunesse

sous la direction de Christian Chelebourg et Francis Marcoin

 

Introduction :

Christian Chelebourg                     La rage de civiliser

  1. La morale sens dessus dessous

Max Butlen                                      La réaction morale face à la littérature de jeunesse

Marie-Hélène Inglin-Routisseau   Renversements éthiques dans les romans pour la jeunesse

Francis Marcoin                              L’éducation des parents par la littérature de jeunesse : Erich Kästner dans la lignée de Berquin

Laurent Déom                                    L’emprise du Bien : discours critiques et présupposés moraux

Christian Chelebourg                     Mais où sont les Blanche-Neige d’antan ? Étude culturelle d’un conte socialisé

  1. Bien penser, mal penser

Laurence Olivier-Messonnier        L’inculcation du sentiment patriotique dans les albums de Guy Arnoux

Mariella Colin                                  La littérature de jeunesse et la formation des « Italiens nouveaux » sous le fascisme

Marianne Bérissi                               Manuela Draeger ou la mélancolie du looser

Noémie Budin                                   Comment le Petit Peuple féerique subvertit les adolescents

III. Les métamorphoses de la morale

Lydie Laroque                                 Jonas : de la morale religieuse à l’éthique

Pierre-Louis Fort                              Variations esthétiques, transformations morales ? Le théâtre de Bruno Castan

Lauriane Perzo                                  Le théâtre jeune public : un divertissement didactique ?

Daniella Di Cecco                             Journal intime et roman pour adolescentes : du didactisme à la Teen chick lit

Édith Perry                                       Petit séjour en animalie ou une morale pour des temps difficiles

  1. Leçons de vie

Chantal Lapeyre                               Roman historique et exemplarité : le cas de la série Les Colombes du Roi-Soleil d’Anne-Marie Desplat-Duc

Caroline Klensch                             « There’s no place like home… » : à la redécouverte des valeurs de la famille dans Le Magicien d’Oz

Serge Meitinger                               De l’« association » comme moyen de civiliser la jeunesse

Sébastien Bertrand                          Adolescence et mythologie : Saint Seiya, manga et anime éducatifs

Geoffroy Brunson                           Paratopie de l’imaginaire tolkienien : l’influence du Seigneur des Anneaux sur le jeune lectorat

Regards sur la critique de la littérature pour la jeunesse

Colloque – 5 et 6 novembre 2015 (Paris)
La Revue des livres pour enfants a 50 ans :
regards sur la critique de la littérature pour la jeunesse


Colloque international organisé par la Bibliothèque nationale de France / Centre national de la littérature pour la jeunesse et l’Université Sorbonne Paris Cité, avec le soutien de l’Association française de recherche sur les livres et objets culturels de l’enfance (Afreloce).
A l’heure où la littérature pour la jeunesse continue, plus que jamais, à être l’objet de discours et de propos qui l’instrumentalisent au gré des débats politiques et sociétaux, il ne semble pas inutile, de reposer la question de la critique selon des approches croisées. Ce colloque sera l’occasion, dans une perspective internationale et notamment européenne, de retracer l’histoire de la critique de la littérature pour la jeunesse et de s’interroger sur la diversité de ses formes, de ses fonctions et de ses acteurs aux XXe et XXIe siècles. La Revue des livres pour enfants, qui lui fait la plus large place, témoigne de la pérennité et de la vitalité d’une discipline plus que jamais nécessaire.

>> programme

Georges Lemoine : rencontre le 19 novembre à la BNF

Les Visiteurs du soir
Rencontre avec Georges Lemoine, auteur et illustrateur

Rencontre le jeudi 19 novembre 2015 de 18h à 20h

Georges Lemoine est né en 1935 à Rouen. Illustrateur, dessinateur et auteur, il est l’une des plus grandes figures de la littérature destinée à la jeunesse. Son style se caractérise par ses dessins poétiques et sensibles au crayon et à l’aquarelle, aux couleurs douces et à la luminosité recherchée. Il vient de faire don à la Bibliothèque nationale de France d’un ensemble de 230 carnets réalisés entre 1956 et nos jours, compagnons et témoins d’une vie d’artiste.
Ce don exceptionnel fera l’objet d’une exposition en galerie des donateurs au Printemps 2016.
La rencontre sera suivie d’une signature 
>> Accès gratuit sur inscription : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

Les ados dans la littérature de jeunesse franco-norvégienne

Journée d’étude organisée par l’OFNEC et l’ERLIS en partenariat avec les Boréales

Mercredi 18 novembre 2015 – Salles des Actes SH027, MRSH,

Université de Caen Normandie

 

Les ados dans la littérature de jeunesse franco-norvégienne

 

Comment la littérature parle-t-elle des adolescents aujourd’hui ? Comment parler avec eux en tant qu’auteur ? À la frontière de la littérature générale, la littérature pour ados présente un intérêt particulier. Les intervenants de cette journée d’étude se pencheront sur des auteurs contemporains norvégiens et français pour analyser la construction identitaire des jeunes, certains dans un contexte de double culture.

La journée se terminera par la rencontre avec l’auteur norvégien Bjørn Sortland et l’auteure française Jeanne Benameur.

 

———————- Matinée ——————-

Présidente de séance : Mariella Colin

10h Introduction

10h15 – Laurence Olivier-Messonnier (Docteur en littérature comparée, professeur agrégé, Clermont Ferrand) : « Lectures adolescentes au prisme de prix lycéens : étude d’héroïnes fourvoyées, entre littérature et paralittérature »

10h45 Claire Guyennot (Etudiante en M2, Caen) : « Les adolescents norvégiens face à leur double culture : quels enjeux pour leur construction identitaire ?»

11h15 – Anne Schneider (Maître de conférences, Caen) : « Adolescent(e)s entre deux cultures : filiation, transmission, élévation en contexte franco-maghrébin dans l’œuvre de Jeanne Benameur »

Pause déjeuner

 

——————- Après-midi ———————

Présidente de séance : Annelie Jarl Ireman

14h – Harri Veivo (Professeur, Caen) : « Jeunes entre mondes : âges de transition et de questionnement chez Erlend Loe »

14h30 Marina Heide (Doctorante, Paris IV) « Deuil de l’enfance – Maladie, mort et construction de soi dans la littérature de jeunesse norvégienne pour adolescents »

 

15h-16h30 Bjørn Sortland et Jeanne Benameur – Rencontre littéraire ponctuée de lectures

Pot amical

Brouillons d’auteurs en littérature de jeunesse

Un appel à communication intéressant :

Appel à com JE brouillons jeunesse bilingue

On suivra ce colloque de près ! Je voudrais néanmoins signaler un oubli de taille dans les références de l’appel : le travail considérable d’ores et déjà réalisé par Jean PERROT avec les Carnets d’illustrateurs (Éd. du Cercle de la librairie, 2000. – 236 p. : ill. ; 22 cm + 1 cédérom PC/Mac. ISBN 2-7654-0793-2 : 426,37 F – 65 euro). Voir un compte rendu ici: http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2001-04-0124-010

Il faudrait également signaler la thèse de Christine Plu (2005) sur les carnets de Georges Lemoine.